NOUVELLES INFORMATIONS

SUIVEZ NOS NOUVELLES

Cultiver des fruits et légumes, des fleurs et soutenir l'écosystème s'accompagnent de nombreuses expériences, leçons apprises et souvenirs partagés. Nous voulons dédier un espace pour enregistrer et partager ces souvenirs avec d'autres. 

Restez à l'écoute et suivez nos projets qui évoluent au fil du temps.

Les nouvelles informations des Jardins D'Esmée

LE 17 JUIN 2023

Une histoire commence

Cela fait officiellement un mois que nous avons ouvert nos portes avec le début de la saison des fraises, et quelle expérience cela a été ! Le premier jour, nous ne nous attendions pas à une telle affluence. Nous avons dû, à contrecœur, refuser du monde car nos fraises se sont rapidement vendues. Ce qui nous reste le plus à l'esprit, c'est le soutien et l'intérêt extraordinaires que vous avez manifestés pour notre projet.

Notre gratitude
Nous remercions tous nos clients qui ont pris le temps de visiter les Jardins d'Esmée et d'en apprendre davantage à notre sujet. Votre enthousiasme et votre appréciation de nos fraises et de nos futurs produits sont très importants pour nous. Nous mettons beaucoup d'amour à cultiver nos plantes et à préparer chaque barquette avec soin avant qu'elle n'arrive entre vos mains.

Des raviers de fraises des Jardins D'Esmée

Depuis notre premier jour et les semaines qui ont suivi, voici trois choses que nous avons apprises :

 

S'attendre à l'inattendu

Cette année, le début de la saison de croissance a été compliqué par des températures anormalement fraîches. Les longues journées de pluie et le manque de soleil ont retardé la saison des fraises pour tous les producteurs de la région. Il est vrai que les températures sont devenues très chaudes soudainement et pendant de longues périodes, ce qui a eu un impact sur la rapidité de mûrissement des fraises. Le soleil les a rendues indéniablement sucrées, mais une chaleur prolongée peut les faire mûrir trop vite. Ne pouvant contrôler la météo, nous avons concentré nos efforts sur la maximisation des fruits dont nous disposions.

En revanche, nous avons été agréablement surpris que Notélé – Délices et Tralala avec Tonton consacre une séquence aux Jardins d'Esmée. Nous avons apprécié de rencontrer l'aimable personnel et de discuter de notre projet sur le terrain avec Tonton, qui était très sympathique. Christophe a apprécié de pouvoir s'asseoir pour discuter. Le fait qu'une station locale mette beaucoup d'énergie à mettre en valeur les petites (mais importantes) entreprises de notre région est certainement encourageant. Merci Notélé !

Les tonnelles des fraises cultivées aux Jardins D'Esmée

Nous avons une communauté merveilleuse

Nous avons eu le plaisir de rencontrer de nombreux nouveaux visages sympathiques et d'en apprendre davantage sur leurs histoires. Nous avons rencontré des personnes qui vivent dans la région, mais aussi d'autres qui habitent un peu plus loin. Nous avons aimé entendre des histoires sur vos vies, vos emplois, vos familles, vos recettes et apprendre ce que vous essayez de cultiver dans votre propre jardin. Nous avons même rencontré un couple charmant avec une petite fille nommée Esmée (le même nom que notre fille). Nous avons regardé les deux Esmée jouer ensemble pendant un petit moment sur notre terrain.

Sachez que si vous êtes dans la région et que vous voulez en savoir plus, vous pouvez nous contacter pour organiser une petite visite afin d'en savoir plus sur ce que nous cultivons.

Photo : Nataliia Stepina

Ce que nous faisons nous apporte beaucoup de satisfaction

Ces dernières semaines nous ont confirmé que nous étions dans la bonne voie. Construire une communauté et partager des produits sains, c'est la raison pour laquelle nous faisons cela. Merci encore pour votre soutien dans la réalisation de cet objectif. Entre-temps, notre premier légume est prêt à être vendu : la courgette ! Notre dernière variété de fraises, "Malling Centenury", commence à mûrir lentement et sera disponible au cours des deux prochaines semaines.

Dans un avenir proche, nous espérons compléter notre entrée par un jardin et un parking réservé. Nous avons de nombreuses idées pour le terrain que nous espérons concrétiser très bientôt.
Les fraises à la vente chez Les Jardins D'Esmée

LE 7 AOUT 2023

Le timing, c'est tout...et 0% pesticides

La première semaine de juillet a été la dernière semaine de la saison des fraises et deux semaines après le début du mois d'août, nous planterons nos fraisiers pour la saison 2024. Nous apprenons très vite à quel point le timing est important dans le travail avec la terre. Les délicieuses fraises que vous mangez en mai/juin passent par une longue période de croissance et de soins avant d'être prêtes pour le marché au printemps. Pour nous, un bon timing signifie suivre les rythmes de la nature afin de cultiver, récolter et arroser au bon moment.


The Business of Growing

La vie sur le terrain est bien remplie. Chaque jour de la semaine, il y a quelque chose à faire, mais c'est un travail que nous avons hâte de faire. Voir nos choux, nos céleris, nos persils, nos citrouilles, nos courgettes et bien d'autres légumes pousser à partir des graines que nous avons semées. Cela nous motive beaucoup à nous assurer que nous en prenons bien soin avant le moment de les récolter et de les offrir à nos clients. C'est le métier de cultivateur et nous apprenons à suivre le cycle des saisons.

Tomates des Jardins D'Esmée
Quelques variétés de tomates
Coeur de boeuf tomate aux Jardins D'Esmée
C'est également en juillet que nous avons récoltés et séchons les oignons et l'ail. Lorsque les tiges de la plante commencent à brunir, c'est pour nous le signal qu'elles sont prêtes à être arrachées. Les pommes de terre précoces sont également prêtes à être récoltées et c'est aussi le moment de planter les poireaux pour l'hiver. Nos tomates ont poussées dans notre serre et elles sont maintenant pleines de saveur et prêtes à être cueillies. 

On nous demande souvent : vos produits sont-ils vraiment sans traitement ni pesticide ?

Notre réponse : oui, nada. Absolument aucun pesticide.  Notre politique stricte de 0% de pesticides signifie plus de travail manuel, plus d'entretien et plus de mauvaises herbes à gérer. Cela signifie que nous pouvons perdre des fraises ou des légumes à cause de la moisissure ou d'autres maladies ou parasites, mais nous sommes certains de proposer des aliments qui ont le moins d'impact négatif possible sur la santé des gens ou sur l'environnement. Nos fraises seront officiellement certifiées biologiques dans trois ans et nos légumes dans deux ans. Mais même à ce moment-là, notre politique de 0 % de pesticides restera inchangée. 
Poivrons verts cultivés aux Jardins D'Esmée
Haricots verts Jardins D'Esmée

Derrière les labels "biologique" et "raisonné" se trouve des normes spécifiques qui autorisent l'utilisation d'engrais et de pesticides. Dans le cas des cultures biologiques, seuls les engrais et les pesticides d'origine "naturelle" sont autorisés. 

Où que vous achetiez vos aliments, nous vous encourageons à vous renseigner sur leur origine et sur les pratiques de culture utilisées pour les fruits et légumes que vous achetez. C'est l'avantage d'acheter local.

Renseignez-vous sur le sol dans lequel ils sont cultivés et, le cas échéant, sur les traitements utilisés pour traiter les plantes, tuer les parasites ou augmenter la durée de conservation des aliments. Tout comme nous lisons les ingrédients sur les étiquettes des aliments emballés, il est tout aussi important de savoir où et comment nos fruits et légumes sont cultivés.

LE 26 OCTOBRE 2023

Le bio ne signifie pas toujours plus cher, des visites d'écoles et la planification pour l'année suivante

Nous gardons le souvenir d'une cliente sympathique qui est arrivée avec seulement 10 euros en poche. Elle a acheté des pommes de terre, des tomates et des oignons et a été surprise de voir que son total était inférieur à 4 euros. "Elle s'est exclamée : "C'est tout ? "Je peux en acheter d'autres alors ! Et c'est avec joie qu'elle a ajouté quelques produits supplémentaires à son total. Au même moment, une cliente régulière était présente et nous a dit que chaque semaine où elle achetait chez nous, sa facture totale était toujours inférieure à 20 euros.

Acheter bio (dans notre cas, "sans pesticides") ne signifie pas que les produits sont nécessairement plus chers. Lorsque nous avons lancé ce projet, l'un de nos objectifs était de rendre notre nourriture facilement accessible et abordable pour la communauté. Une bonne santé commence par une bonne alimentation et tout le monde devrait pouvoir y avoir accès tout en minimisant l'impact sur l'environnement.

Selon un autre client, il achète chez nous non pas parce que nous fournissons des produits exempts de pesticides, mais parce qu'il apprécie les saveurs et le goût plus prononcés de nos légumes par rapport aux produits cultivés à grande échelle et de manière conventionnelle que l'on trouve ailleurs. Tout commence par le sol. La santé du sol a un impact non seulement sur les niveaux de nutriments du légume (ou du fruit), mais aussi sur sa saveur. Pour en savoir plus sur la façon dont nous travaillons avec notre sol cliquer ici.  

 

Visites de l'école Les Co'Kain

Visite de l'école aux Jardins d'Esmée
En septembre, nous avons eu le plaisir d'accueillir des élèves de l'école Les Co'Kain lors de deux visites distinctes. Nous avons fait visiter le champ et les enfants ont eu l'occasion de voir de leurs propres yeux à quoi ressemblaient certains légumes avant d'être sortis de terre. Nous avons été ravis de voir leur curiosité et d'entendre leurs nombreuses questions sur la manière dont les aliments sont cultivés. Chaque visite comprenait une visite de chacune des serres et se terminait par une dégustation de nos produits frais. 

Les-etudiants-visitent-le-champs
Nous avons été très touchés par les dessins que chaque enfant a réalisé pour nous remercier.Nous sommes reconnaissants de l'intérêt que vous portez au monde naturel. Merci d'être venus ! 
Visite aux champs

La planification pour 2024

Avant de commencer ce projet, nous avions pour objectif initial de cultiver plus de 20 produits différents à vendre sur nos tables. Nous avons atteint cet objectif en août et avons beaucoup appris au cours de ce processus. Beaucoup de nos melons ont malheureusement été dévorés par les insectes avant que nous puissions trouver une solution, mais nous avons en tête quelques approches différentes que nous pourrons utiliser l'année prochaine pour minimiser ce problème.


ette première année a été pour nous une expérience qui nous a permis de comprendre quels sont les produits que nos clients apprécient vraiment et ceux que nous devons produire en plus grande quantité. Nous avons reçu des demandes pour des légumes moins courants utilisés dans différentes cuisines. Les aubergines japonaises et le concombre amer en sont des exemples. Nous doublerons notre surface de production l'année prochaine et prévoyons d'élargir notre gamme de produits.Si vous souhaitez que nous cultivions un légume particulier difficile à trouver ailleurs, n'hésitez pas à nous en faire part. N'hésitez pas à nous contacter ici et à nous faire partager vos idées.

Avec le temps qui se rafraîchit, nous passons des tomates, poivrons et haricots aux légumes d'hiver tels que les patates douces, les courges et les endives. Il y aura des serres à nettoyer en préparation de l'année prochaine et nous sommes déjà très occupés avec beaucoup de planification en cours pour 2024. Vous pouvez consulter notre calendrier pour voir quels légumes seront disponibles dans les mois à venir.
Scroll to Top